Golmaal 3. Sari jaune.

Faut-il aller voir Golmaal 3 ?

A vrai dire, on s’en fout. Golmaal 3 ne sortira probablement jamais en France et il ne passe déjà plus en Inde. La question est donc : Faut-il prendre un vol Finnair entre Helsinki et New-Delhi avec des écouteurs moisis sur les oreilles pour se taper Golmaal 3 sur un écran minuscule ? Suspense.

C’est l’histoire d’un mec musclé qui casse les doigts des gens et qui tient en équilibre sur des voitures. Avec sa meuf et son pote bègue il mène une guerre sans merci contre ses concurrents : trois losers malhonnêtes qui louent des jet-skis sur une plage. Après j’en ai eu marre alors j’ai regardé Raiponce en m’endormant.

Golmaal 3 termine la première trilogie du cinéma indien. Comédie populaire et exemple probant de la vitalité de l’industrie locale, le film a été bien reçu par la critique. Vous êtes peut-être des fans du cinéma Bollywood, alors je vais essayer d’être nuancé.

Golmaal 3, c’est de la merde. Il n’y a rien à tirer de ce film, à l’exception d’une bonne migraine. Les blagues sont toutes pourries, les couleurs sont agressives et le mauvais goût fluorescent. La plupart des scènes sont tournées en accéléré, les scènes de danse sont ridicules et les acteurs sur-jouent.

J’ai été malade en Inde. C’était à cause de Golmaal 3.

En Bref : Il ne faut pas aller voir Golmaal 3. A moins de survivre à ses 20 première minutes. J’ai pas pu. Devant ce mauvais Chaplin sous LSD, c’était une question de santé oculaire. J’avais l’impression de recevoir de la spicy water dans les yeux. Et la spicy water C’EST DEGUEULASSE !

7 thoughts on “Golmaal 3. Sari jaune.

  1. Golmaal 3, c’est un visa pour la tourista. Aha, je ris. Ceci dit, à sa défense, il tient en équilibre sur des voitures. Pas sûr que tout le monde en soit capable.

    • Simple jalousie de ma part, j’ai du mal à tenir en équilibre dans des chaussures…

  2. “Vous êtes peut-être des fans du cinéma Bollywood, alors je vais essayer d’être nuancé. Golmaal 3, c’est de la merde.”

    Excellent!

  3. Pingback: Gangs of Wasseypur Part 1. Stache Capone. | Le Règne de l'Arbitraire

  4. Pingback: The Lunchbox. Ciel, mon curry ! | Le règne de l'arbitraire

Comments are closed.