Les frères Coen : A serious manne ?

Faut-il aller voir A Serious Man ?

A quelques rares exceptions près, les frères Coen sont probablement les deux mecs les plus surestimés du cinéma américain. Quoi qu’ils pondent, la critique est souvent béate d’admiration, pendant que le public s’emmerde. Autant dire que j’avais décidé de pas aller voir leur dernier opus. Mais la surenchère de critiques positives a eu raison de mes convictions. Voyons-voir.

A Serious Man, c’est l’histoire de Lawrence, un homme sérieux, sur lequel le destin s’acharne. Sa femme le quitte pour un type qui ressemble à Robert Hue, sa fille se lave les cheveux sans arrêt, son frère passe sa vie aux toilettes et son fils fume de l’herbe en écoutant Jefferson Airplane. Pourtant, Larry est un type bien. Il n’a rien fait.

Esthétiquement, il faut reconnaître que les frères atteignent un sommet. Classiques, mais extrêmement soignés, le cadre et la photographie donnent souvent une certaine perfection à l’image. Le rythme est bien rodé, et les frères s’autorisent même quelques moments de rêve assez haletant. Bon… c’est pas non plus Indiana Jones, mais on ne roupille pas sur son siège.

Quant au fond, pas de surprise, c’est du Coen : Une ironie grinçante, un goût prononcé pour l’absurdité de la vie, des personnages écrasés par le poids du monde et des gueules pas possibles filmées en plan fixe. Comme d’habitude, on sourit, on rit parfois, mais jamais à gorge déployée. On rit devant un film des frères Coen comme on danse sur du jazz. Avec classe.

Ce côté un peu guindé ne sert pas le film. On a du mal a ressentir quoi que ce soit pour les personnages, tant ils semblent coupés de la réalité. Tout le monde est calme, froid et névrosé. Tout le monde a des lunettes affreuses et le front plissé. J’ai beau entendre que c’est de l’humour juif, on se fend bien plus la gueule chez Woody Allen.

Outre cet aspect un peu mou du genou, le film souffre d’un problème de contenu. Les ressorts scénaristiques fonctionnent efficacement, et la fin a de la gueule. Pourtant, on a du mal à savoir où les frères veulent en venir. “Nulle part”, répondront les fans, “c’est absurde. La vie est absurde. Pourquoi chercher un sens aux films, quand la vie elle-même n’en a pas…” Après je sais pas ce qu’ils disent, parce que généralement j’écoute plus.

En bref : Il… faut aller voir A Serious Man. Allez… je ne vais pas cracher dans la soupe. La finition du film force le respect, l’acteur principal est remarquable et j’ai un peu rigolé et beaucoup souri. C’est pas le film de l’année, mais au moins, il m’empêchera pas de dormir.

Je suis fatigué moi.